Fiche technique:
Taille:   0,6 mètre
Habitat:   au bord des cours d’eau en été,dans les habitations en hiver
Alimentation:   il se nourrit essentiellement de poissons ,
mais il lui arrive aussi de voler le repas des mariniers. C’est un glouton.
Lieu d’apparition:   Dand les cours d'eau de la Loire.
Nocturne, il ne sort pas pendant la journée.
Caractère:   c’est un espiègle, mais aussi un grand sensible.
Les espiègleries sont pour lui, une façon de se faire remarquer par les hommes.
En hiver, lorsque les hommes sont cloîtrés chez eux, il n’hésite pas à entrer dans les maisons.

Gribouille l’espiègle.
Il a un corps qui s’apparente à celui d’une loutre. Il attrape les poissons des rivières mais n’hésite pas à monter sur les bateaux et se servir dans leur garde-manger.
Tous les mariniers ne savent comment se débarrasser de lui.
Cependant, ils savent que ce yôkai n’est pas méchant.
Tout ce qu’il fait, c’est qu’il s’amuse à faire de la “peinture de lumière”,à l’aide d’une luciole fixée au bout de son bâton.
Bien entendu, les lucioles étant présent qu’en été, lors qu’arrivent les jours froids, il lui arrive de dessiner dans la neige.
Il adore dessiner.

Dans le folklore de la région de la Loire, il existe une créature espiègle que l’on appelle des “farfadets”.
De même que”gribouille”, les farfadets habitent près des habitations, ou dans des grottes, et il leur arrive aussi d’aider les hommes!

 


un homme hanté par les farfadets.


Fiche géographique :  La Loire

La Loire s’étire sur environ mille kilomètres de longueur, et il est le plus long fleuve de France.
Il a été utilisé depuis bien longtemps comme voie de transport pour les navires qui transportaient des gens ou des marchandises, telles que vin, farine, sel ou du matériel de construction. Ce travail revenaient aux mariniers.
Ils vivaient , souvent avec leur famille sur les bateaux, et effectuaient de long voyages.
A l’époque des bateaux à voile,ils utilisaient des bateaux à fond plat, appelés des gabarres. Le sens du vent était très important, car un bateau à voile ne peut pas naviguer dans le sens contraire du vent!
A la différence de la navigation en mer, où le bateau peut zigzaguer,dans une rivière, les mariniers sont souvent obligés de descendre de leur bateau, et le tirer à l’aide d’une corde. C’est ce que l’on appelle le halage.
La navigation sur les voies d’eau, posait des problèmes différents que celle pratiquée en mer.


Les gabarres de la Loire. Ah, c’était le bon vieux temps....


Les hommes en train de tirer leur bateau.
Le halage se pratiquait aussi avec des chevaux.



Depuis l’industrialisation,on vit apparaître les premiers bateaux à vapeur
ou électrique , qui tiraient les bateaux: ce sont les toueurs.
Pour avancer, le moteur du bateau, tirait sur une chaîne immergé
au fond du fleuve. Étonnant, non?



Le pont-canal de Briare

Quel genre de construction est ce fameux “pont qui fait voler les bateaux” qui apparaît dans cette histoire?
Comment peut-on relier la Loire à la Seine, ce qui permettrait d’acheminer les marchandises jusqu’à Paris, la capitale.
Voici la question que se posait le roi HenriIV ,au début du 17ème siècle.
Il eût l’idée de construire un canal, le canal de Briare.Mais le parcours était difficile, à cause de nombreuses écluses, et il fallut attendre le 19ème siècle pour voir naître le projet du pont-canal.
Il s’agit d’un aqueduc où peuvent circuler les bateaux, qui enjamberait la Loire. Il y eût une proposition de le fabriquer en pierre, comme le pont-canal du Guétin.
Mais le débit de la Loire , trop élevé, l’aurait détruit. C’est ainsi qu’est né l’idée de le construire en acier, une technologie en plein essor, à l’époque.
L’œuvre fût réalisé avec un sens esthétique qui rappelle celui de la tour Eiffel!
Ainsi les bateaux purent circuler facilement entre ces deux fleuves. Mais c’est tout de même surprenant de voir passer un bateau au dessus de sa tête!









Haut de page

Accueil de l'encyclopédie

Afficher la page d'accueil