Fiche technique:
Taille:   3 m
Habitat:   dans les bois où les hommes ne s’aventurent pas
Particularités:   dès qu’il rencontre un être humain, il mime sa figure. C’est pourquoi personne n’a encore vu sa gueule. Il parle le langage humain.
Lieu d’apparition:   Les sous bois,
Caractère:   Il reste inoffensif si on le laisse tranquille.

La bête à tête humaine est un yôkai qui a été découvert par les chasseurs.
Dans cette histoire, on ne parle pas de chasse au fusil, comme pour chasser le gibier, mais de chasse à courre, autrement appelé vènerie.
Cette chasse se pratique avec une meute de chiens, que l’on laisse courir derrière la proie, jusqu’à l’épuisement de se dernier.
L’homme est là pour contrôler les chiens.
Il existe la grande vènerie pour les grand animaux, tels que le cerf ou le sanglier, et la petite vénerie pour les animaux plus petits, comme le lièvre ,ou le renard.
Cette chasse, pratiquée par l’aristocratie, était considérée plus comme un sport traditionnel que chassé pour sa viande.
Le pouvoir de transformation de notre yôkai, est peut être un pouvoir qu’il aurait développé au cours de génération, afin de se protéger des hommes.

Je vous ai déniché ici, quelques créatures légendaires européennes mi-animal,possédant une figure humaine.


Les créatures des civilisations anciennes:

 
les Sirènes:
mi-poisson, mi-homme, on les retrouvent parmi les créatures légendaires de plusieurs civilisations.
   la Manticore:
il a une tête humaine, un corps de lion, une queue de scorpion, Il est rouge et dévore les hommes.
Il est ainsi décrit depuis le quatrième siècle avant notre ère.
     
 
le Centaure:
créature mi-homme, mi-cheval que l’on rencontre dans la mythologie grecque.
Il existe aussi une version mi-taureau, le bucentaure ou une version mi-âne, l’onocentaure.
   
 le dieu Pan:
le dieu Pan a un corps et des cornes de chèvre,et joue de la flûte.
C’est un berger espiègle, et prend un plaisir particulier à courir après les nymphes.
     

le Sphinx:

mi-homme,mi-lion, le sphinx, faisant partie initialementde la mythologie égyptienne,a été repris par les grecques.
   
 les Harpies:
Elles ont un corps d’oiseaux et une tête de femme.
ce sont des divinité de la dévastation et elles détruisent tout sur leur passage!


Les créatures légendaires à tête humaine du Moyen-âge en France:


  
la fée Mélusine:
elle possède un corps de serpent et des ailes de dragon, la légende dit une belle femme apparût un jour devant le comte de Poitiers, et se maria avec lui à condition de ne jamais la regarder prendre son bain.
Cependant, un jour, son mari la trahit, et la découvre sous sa forme monstrueuse..
   
la bête du Vaccarès:

C’est une créature décrit au quinzième siècledans la région de Camargue.
Semblable au dieu grec Pan, c’est un petit homme avec des cornes et la moitié inférieure de son corps ,identique à celles d’un bouc.




Fiche géographique :  Le Val de Loire

Le val de Loire est réputé pour son climat plutôt doux et agréable, et cette sans doute aussi pour cette raison que la cour y a élu domicile et bâtit de nombreux châteaux.
A l’image des combats menés par Jeanne d’Arc pendant la guerre de cent ans, au Moyen âge, les guerres fûrent incessantes dans cette région.
C’est pourquoi les châteaux construits à cette époque possédaient des douves et remparts, de petites ouvertures, afin de mieux résister aux attaques ennemis, et un donjon pour voir venir les menaces de loin.
C’est à la Renaissance, lorsque la paix revint etque la culture et la science fleurrent, que les rois de France s’installèrent dans le val de Loire. Ils menèrent une vie fastueuse, et invitèrent des hommes de culture tel que Léonard de Vinci.
Les châteaux perdirent alors leur fonction d’instrument de guerre, et furent dessiné de façon à rendre la vie agréable.
De grandes fenêtres apparurent, de grands jardins furent construites.
Après le XVIIème siècle, bien que la capitale fût déplacé à Paris, quelques
châteaux continuèrent à être bâtis, comme celui de Cheverny.

Les châteaux de la Loire dans les timbres-poste

 
Le château de Cheverny

Le château de Blois

Le château de Chenonceau
 
Le château de Chambord


La vènerie (ou la chasse à courre)

Chasse à courre en Europe était pratiquée comme un sport traditionnel, et non
pour la peau ou la viande du gibier, Son histoire est ancienne, et remonte à plus de deux milles ans.
Les seigneurs l’auraient pratiquées pour se divertir, et cela leur permettaient de
s’entraîner pour les combats.
La chasse commence au petit matin, sous les sons de la trompe.

Lorsque les chiens découvre la proie, l’animal traqué va tenter se s’échapper
en utilisant des ruses, par exemple, en traversant un ruisseau ou un étang pour effacer son odeur, ou bien en revenant sur ses pas, et ainsi semer la confusion.
L’animal a donc des chances de ne pas se faire prendre!
Mais s’il n’arrive pas à fuir et qu’il s’écroule, affaibli, c’est au seigneur de descendre de son cheval et de donner un dernier coup de couteau.
les veneurs sonnent alors“l‘Hallali”.



Mosaïque du troisième siècle, à l’époque romaine



scène de chasse à courre au Moyen-âge



Le départ à la chasse. derrière les chiens, des hommes sonnant la trompe.



Un cerf pris dans la glace d’un lac gelé.
Attention messieurs ,à là où vous mettez vos pieds!





Haut de page

Accueil de l'encyclopédie

Afficher la page d'accueil